AU POUVOIR DE L’ASSOCIATION DES ÂGES

ET DES GENRES
 

Dans cette société où les chocs se multiplient et ne cessent de diviser le monde en mondes, nous observons la montée d’une polarité des opinions s'intensifiant à la même vitesse que les confrontations apparaissent puis disparaissent. Une roue infernale où il est devenu de plus en plus difficile de s’exprimer en prenant le temps de la nuance, sous peine de mourir écrasé par la vindicte de l’instantanéité, du poids de l’opinion publique et d’une bien-pensance autoritaire. Trois derniers points nourris par une société du spectacle ne faisant qu'engendrer un monde instable, schizophrénique, qui s’oppose, et qui en a perdu son bon sens. L’enjeu n'est pas ici de nier les faits socio-économiques alarmants et alarmistes ou encore les colères et leurs revendications : la baisse du pouvoir d’achat, l’exacerbation des inégalités et des souffrances sociales, le désenchantement de la société de consommation, les conséquences du réchauffement climatique, la crise de confiance dans les institutions et envers le monde politique, la multiplication des mouvements de contestation, etc. Non !

 

L’enjeu est ici de retrouver une certaine humilité, objectivité et surtout responsabilité face à la situation. Il est urgent de trouver un point d’équilibre et d’harmonie pour construire ensemble une société humaine, universelle, responsable, et avant tout les moyens dont nous avons besoin pour l'atteindre.

Aussi, nous appelons à l’intelligence individuelle et collective afin d’imaginer des solutions alternatives. Nous voulons nous réapproprier pleinement et consciemment nos droits civiques pour forger des actions qui ont du sens, et enfin établir plus de justice économique et sociale. Et pour cela, deux prismes sont, pour nous, indispensables à mettre en avant :

Tout d’abord, le pouvoir des genres associés ! Dans cette société patriarcale, on cloisonne encore trop souvent les possibles associés aux genres. Mais qu’en serait-il si la société finissait enfin par admettre la combinaison “leadership x femmes” (du foyer, à l’entreprise et à l’espace public) et accepter ces dernières en tant que telles ? Alors, pourquoi ne pas prendre un ferme et définitif contre-pied en réinvestissant la notion du leadership, jusqu’alors définie uniquement par le prisme de la domination et de la victimisation. Pourquoi, ne pas faire preuve de dialogue, d’humilité, associé à un sens élevé de la détermination pour privilégier la co-construction d’une nouvelle société ? Des solutions existent déjà dans ce sens, valorisons les et inspirons-nous d’elles.

 

Ensuite, le pouvoir des âges associés ! La société cloisonne trop souvent les tranches d’âges ou les moments de vie, et n’explore pas toujours ce qui nous lie et nous relie à travers les âges. Il est primordial de redonner du sens à la notion d’expérience, de remettre au coeur de notre fonctionnement les liens entre les âges afin que chaque individu porte avec fierté et courage un regard bienveillant sur lui-même et sur les autres tout au long de son parcours de vie. Eradiquons les barrières que la mauvaise appropriation du terme âge fait s’élever ou pire, que l’on brandit pour se rassurer. Peut-on faire société si celle-ci n’a plus de passé ? Peut-on faire société si celle-ci discrédite les générations futures ? Il y a des expériences passées ou actuelles, qui dans leurs nuances mériteraient qu’elles éclairent d’une lumière nouvelle d’autres révolues, présentes ou à venir. L’enjeu est de construire ensemble demain, un demain qui ne pourra se révéler qu’en créant des ponts entre les âges et les genres, autour de notre entreprise commune, la vie !

Nous appelons ainsi au courage, à l’audace, à dire oui à d’autres modalités de société, et à prendre chacun sa part de responsabilité dans ce que nous pouvons mettre en oeuvre ensemble. Alors, rejoignez-nous, entreprise, politique et citoyen.ne.s !

ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

© Reinvent Aging by Re_Belles - 2020