CONFINEES MAIS PAS RESIGNEES


// DOSSIER // Lors des allocutions les 12 et 16 mars derniers, si Emmanuel Macron a voulu protéger une partie de la population - les plus de 70 ans - du virus tout en protégeant les autres, le Président de la République les a en même temps stigmatisés. De ses exigences de protection et d'isolement envers cette catégorie de la population la plus vulnérable et non la plus fragile, il n'en a spontanément pas démontré pour autant d'alternatives positives ou solutions à leur égard.


Un point soulevé par de nombreuses personnalités de cet âge à travers des tribunes et des interventions médiatiques qui ont fini par faire évoluer les mesures du gouvernement. Notamment la suppression du confinement obligatoire prolongé pour tous les Français de plus de 65 ou 70 ans. . Un fait de société qui met en lumière une nouvelle fois une iniquité de traitement vis-à-vis de cette population.


Dans son intention qui est la sienne, Re_Belles est parti sur le terrain à la rencontre de femmes de plus de 70 ans qui représentent plus de 60% de cette population.


Pour comprendre les conséquences du confinement, comme celles de l'isolement accru pendant cette période, nous avons donné la parole à des femmes vivant seules. Veuves, divorcées, éloignées ou non de leur entourage, elles résident à Paris et à Coëx, en Vendée. Ces femmes rencontrées témoignent chacune, à leur façon, de leurs ressentis par rapport à ces stigmatisations, comme de leurs adaptations du quotidien pendant ce confinement.


Quelles conclusions et quelles expériences entre entraide et désœuvrement en ont-elles tiré ? Quelles solutions ont-elles créées ? Comment se voient-elles à l’avenir ?


Un dossier proposé par la rédaction du Lab Project Re_Belles. Et à découvrir tout au long des prochaines semaines.

ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

© Reinvent Aging by Re_Belles - 2020